Avec ses iPhone, Apple engrange des profits monstres (22/05/2019)

Pendant les cours, la polémique est toujours vive entre les stagiaires pro-Apple et anti-Apple. La firme de Cupertino a le mérite de susciter le débat si ce n'est la moquerie des uns ou le dédain des autres sur fond de mauvaise foi. La tension est à son comble lorsque l'on aborde le sujet des smartphones et donc de l'iPhone. Il représente pourtant la première et indispensable source de profit pour Apple.

A en croire Flickr, l'iPhone est l'appareil photo le plus populaire au monde (ici, c'est le formateur qui parle, pas le formateur que je suis) et dix ans après son lancement, il continue de générer d'énormes profits pour Apple. Selon les recherches de Strategy Analytics basées sur des données du Korea Herald, en 2016 l'iPhone a capté 79% des profits du marché global des smartphones pour une part de marché de seulement 14,5%. En valeur absolue, cela donne 44,9 milliards de dollars de profits extraits d'un total de 53,7 milliards.

Samsung, principal rival d'Apple et leader incontesté du marché avec 20,7% n'accapare que 14,6% des profits soit un "petit" 8,3 milliards. Cela est conforme aux années précédentes : en pratiquant des marges colossales, Apple réalise des profits hors de proportion par rapport à ses parts de marché.

De quoi apporter de l'eau au moulin des anti. Aux pro de rétorquer que les profits sont réinvestis en R&D pour produire la meilleure expérience utilisateur... Pas certain...

gillesvds