Créer son entreprise avec un capital de départ réduit (18/09/2019)

Quel est le point commun des success stories JC Decaux, Free, Sushi shop ou vente-privee.com ? Ces entreprises ne se sont pas construites sur des fortunes personnelles, bien au contraire. Leur réussite repose avant tout sur leur concept innovant.

Même si le manque d'argent est l'un des premiers freins à la création des entreprises en France, il existe des solutions pour apporter les fonds nécessaires au lancement d'une activité.

Solliciter son entourage

Les premiers investisseurs peuvent souvent se manifester dans votre entourage. Solliciter l'aide de vos proches pour voir s'il est possible de récolter quelques fonds. Cette première mise vous permettra de mettre le pied à l'étrier.

Faire valoir le coté innovant auprès des investisseurs

Certes la crise économique a augmenté les réticences des investisseurs et des banques. Mais rares sont les projets innovants qui n'ont pas vu le jour à cause d'un manque d'argent. Il suffit de frapper aux bonnes portes, avec un projet intéressant sous le bras.

En France il existe une dizaine de guichets qui attribuent les fonds nécessaires au lancement d'une activité. Ces derniers sont répertoriés par l'APCE, l'agence pour la création d'entreprises : Réseau entreprendre, Adie, Banque publique d'investissement (BPI), la caisse des dépôts, etc.

Crowdfunding, financement participatif

Connaissez-vous le Crowdfunding ? Il s'agit de solliciter des contributions financières d'internautes pour mettre en place un projet. Cela peut passer de l'enregistrement d'un disque, à l'achat d'un food truck, la rénovation d'église, ou encore la conception d'un objet insolite. En fait, tous types de projets sont admissibles, mais faut-il encore susciter l'intérêt des « internautes-donneurs » pour réunir la somme.

Ce type de démarche fonctionne très bien dans le cadre de création d'entreprise. Exemples de plateformes de Crowfunding : Kiss Kiss Bank Bank, Kick-starter, Ulule, etc.

Les aides pour les demandeurs d'emploi

A travers son dispositif Créapass, Pôle emploi accompagne les demandeurs d'emploi porteurs de projets de créations d'entreprises. L'agence spécialisée Créapass effectue un diagnostic et un suivi du projet. Elle organise régulièrement des ateliers thématiques autour de la création d'entreprise. La création ou la reprise d'une entreprise est perçu comme "un acte positif" de recherche d'emploi. Ainsi pendant la phase d'élaboration de son projet, le demandeur d'emploi continue de percevoir l'intégralité de son allocation de retour à l'emploi (ARE).

Pôle emploi attribuent également des aides financières :

  • Nacre (Nouvel accompagnement à la création d'entreprise)
  • Arce (Aide à la reprise ou à la création d'entreprise)

Dynamiser l'économie locale

Les collectivités locales peuvent se montrer généreuses quand il s'agit de dynamiser l'économie locale. Renseignez-vous auprès institustions régionales ou locales pour connaitre les dispositifs d'aide à la création d'entreprise.