Le geek gagne t-il bien sa vie ?

langage de développementPHP, Javacrispt, Big Data, UI/UX... </dé>codez-vous ? Les métiers du web évoluent vite, mais les salaires suivent-ils ? Spécialisée dans le digital, l'agence de recrutement Urban Linker a effectué une étude en avril 2013 pour déterminer la grille des salaires du métier de développeur web.

Évolutions 2013

La demande en Flash / Action script a fortement diminué laissant place à de nouveaux marchés : Big Data et UI/UX design & architecture.
Tous marchés confondus, le salaire moyen du développeur démarre autour de 30 K€ et peut atteindre 75 K€ bruts annuels après 4 ans d'expérience et selon la branche numérique.

Graphique Salaire des développeurs web

Développeur PHP

Bien que le langage de programmation PHP est le plus utilisé dans l'univers du web, le développeur arrive au pied du classement. Ses revenus annuels oscillent entre 25 et 35 K€ en début de carrière. Les développeurs juniors voient leurs rémunérations baisser de 4 % en moyenne. Cette diminution s'explique par le nombre croissant d'autodidactes qui s'orientent dans cette branche.
Les seniors, qui possèdent 4 à 6 années d'expérience, bénéficient d'une hausse de leurs prétentions salariales. Leurs rémunérations fluctuent entre 40 et 50 K€ bruts annuels. 

Développeur Java & .Net

Issus généralement de formation BAC+5, les développeurs Java/.Net se situent dans la partie haute de la grille salariale. Les rémunérations en tant que junior varient entre 35 et 38 K€ tandis que le senior peut viser les 55 K€ bruts annuels. Avec un statut d'expert/ architecte ou de chef de projet, la rétribution du développeur frôle les 85 K€ annuels bruts.

Développeur Font End

HTML, HTML5, CSS et JavaScript sont les langages de prédilections des développeurs Front End. Une légère augmentation des rémunérations est à constater. Ce métier qui a pour but de développer une interface claire et facile d'utilisation enregistre des salaires entre 26 K€ en débutant et 68 K€ en senior.

Des nouveaux métiers, bien payés

- Big Data fait son entrée dans le cercle des marchés porteurs, avec une estimation du taux de croissance annuel de 39%. Encore méconnu et peu répandu, le métier de développeur Big Data est bien rémunéré. Le salaire oscille entre 35 K€ et 75 K€ bruts annuels selon l'expérience et le domaine de spécialisation (Data analyst / Data scientist).

- Les métiers UI/UX, liés à l'interface et l'expérience utilisateur, sont de plus en plus recherchés. La rareté de certaines compétences et l'expertise sont des facteurs importants dans les prétentions salariales. A mi-chemin entre la technique et le graphisme et de plus en plus intégrés aux sociétés au détriment des freelances, les postes de UI/UX sont rémunérés à hauteur de 33 K€ pour les débutants et 60 K€ pour les seniors. Un chef de projet UI/UX peut gagner jusqu'à 75 K€ bruts annuels .


> Plus de métiers et plus de précisions, rendez-vous sur le site d'Urban Linker

Etude réalisée en avril 2013 auprès de 1600 candidats en poste, principalement en Ile-de-France.