Accompagnement sur l'alternance que vous soyez un futur salarié, apprenti ou employeur...

Performance du cycle : Obtention du titre : 88% - Insertion professionnelle : 89% - Satisfaction stagiaires : 82 % - Abandon : 4%  -  Poursuite d'études : 12%  -  3 blocs de compétences -  4 équivalences à ce titre.

formation développeur web en apprentissage

Un consultant vous accompagne pour :

  • L’identification de votre besoin de recrutement : création de la fiche de poste, évaluation du candidat retenu et de ses compétences.
  • La définition du parcours formation : élaboration d’un parcours individualisé et adapté aux exigences du poste à pourvoir.
  • La mise en place du tutorat : identification et accompagnement : remise des outils, coaching, bilan, évaluation…
  • La gestion des formalités administratives : assistance administrative et accompagnement de A à Z tout au long du contrat (en liaison avec OPCO).

Un conseiller vous rencontre pour :

  • Sécuriser le montage de votre contrat de professionnalisation
  • Vous informer sur le tutorat et l'intégration du nouveau salarié 
  • Vous propser une simulation des coûts d'un recrutement en contrat de professionnalisation

formation développeur web en apprentissage

Vous identifiez vos besoins dans l'entreprise :

  • Votre activité s'accroit et vous cherchez de nouveaux collaborateurs?
  • Vous souhaitez optimiser vos recrutements, en maîtrisant vos coûts ?
  • Vous souhaitez faire entrer un nouveau  collaborateur et le faire évoluer professionnellement?
  • Vous souhaitez faire valoir des compétences spécifiques par un diplôme?
  • Vous souhaitez intégrer dans la culture et l'organisation de l'entreprise?

Vous identifiez côté salarié les points positifs :

  • la rapidité de montée en compétence ;
  • le sentiment de responsabilité ;
  • une plus grande confiance dans l’entreprise.

Votre dossier en 6 étapes :

6 Etapes :

1 - reception du contrat par l'opco
2 - verification des pieces justificatives
3 - instruction et mise en conformité du dossier
4 - montant de prise en charge
5 - validation de la prise en charge financiere
6 - validation aupres du cfa, de l'apprenti, de l'entreprise

 

Compléments d'informations

Avec le contrat de professionnalisation, vous intégrez une entreprise tout en vous formant. c'est souvent la clé pour l'insertion professinnonelle des jeunes (- de 26 ans).

L'objectif pour l'entreprise : 

  • Identifier vos besoins en compétences.
  • Intégrer facilement et durablement un nouveau collaborateur.
  • Professionnaliser un salarié à vos méthodes de travail.
  • Mobiliser les savoir-faire internes de l’entreprise et s’appuyer sur ces derniers.
  • Bénéficier d’une expertise juridique et pédagogique.

Le contrat de professionnalisation est signé pour une durée déterminée (6 à 36 mois) ou indéterminée (avec une période de formation de 12 mois). 

Grilles de salaires : Contrats de professionnalisation (OPCO source ATLAS).

La rémunération varie ainsi entre 55 % et 100 % du Smic en fonction de l’âge et du niveau de qualification.

Tutorat

L’accompagnement du bénéficiaire d’un contrat de professionnalisation par un tuteur est obligatoire.

Formation du tuteur

  •  

    Durée maximale : 40h
  • Forfait : 15€ HT par heure

     

Aide à la fonction tutorale

  • Durée maximale : 6 mois

  • Forfait tuteur moins de 45 ans : 230€ HT par mois

  • Forfait tuteur 45 ans et plus : 345€ HT par mois

  • Forfait tuteur publics prioritaires : 345€ HT par mois

Points forts du contrat de professionnalisation

  • Recrutement possible à un niveau de qualification élevé
  • Formations diplômantes accessibles sans restriction
  • Formations " sur mesure " permettant une réelle adéquation emploi / formation
  • Possibilité de renouveler des contrats de professionnalisation en CDD

Possibilité de renouvellement

À l'issue d'un CDD, un nouveau contrat de professionnalisation peut être signé dans deux cas de figure :

      • En CDI, si la formation permet au salarié de préparer une seconde qualification
      • En CDD, dans deux cas de figure :

- Si le bénéficiaire a obtenu la qualification visée et prépare une qualification supérieure ou complémentaire.
- Si le bénéficiaire n'a pu obtenir la qualification visée pour cause d'échec aux épreuves d'évaluation de la formation suivie, de maternité, de maladie, d'accident du travail, de maladie professionnelle ou de défaillance de l'organisme de formation.

Procédure de mise en œuvre

  • Liste des documents à remettre obligatoirement à l'OPCO :
    • Le formulaire Cerfa sur lequel doit être établi le contrat.
    • Copie de la carte de sécurité sociale du salarié ou numéro de sécurité sociale du salarié.
    • La convention de formation établie entre l'entreprise et l'organisme de formation
    • Le programme détaillé de la formation
    • Le calendrier de la formation

 

 

  

Vous avez moins de 30 ans et souhaitez apprendre concrètement un métier ? L’apprentissage, réalisé en alternance en entreprise et en centre de formation, vous permet d’entrer dans le monde du travail tout en préparant un diplôme. Pour bénéficier d’un contrat d’apprentissage, vous devez être âgé d’au minimum 16 ans et d’au maximum 30 ans (29 ans révolus).
Des apprentis peuvent être embauchés dans toute entreprise du secteur privé, y compris les associations, de même que dans les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière).
La formation en alternance a pour objet de professionnaliser au travers de formations associant enseignements théoriques en centre de formation et enseignements pratiques sur le poste de travail. Elle est accessible aux nouveaux embauchés au travers des contrats de professionnalisation et d’apprentissage, 

Contrat d’apprentissage : les avantages pour votre entreprise

Quel que soit son statut (d'association, privée…), toutes les sociétés peuvent conclure un contrat d’apprentissage. Pour votre entreprise, il représente de nombreux avantages, notamment financiers avec :

  • Une aide unique à l’embauche : son montant est de 4 125 € la 1ère année. Vous êtes concerné si votre entreprise compte moins de 250 salariés et que le niveau du diplôme préparé soit inférieur ou égal au bac.
  • Une réduction générale des cotisations patronales : valable pour les rémunérations n’excédant pas 1,6 Smic par an, soit 2 433,95 €.
  • Une aide pour les apprentis reconnus travailleurs handicapés : son montant est de 3 000 € maximum. Un dossier doit être adressé auprès de l’Agefiph.

Entreprise de 250 salariés et plus

Employer au moins 5 % d’alternants vous fait bénéficier d'une exonération de la contribution supplémentaire à l'apprentissage. L’apprenti est exclu du décompte de l’effectif : l’embauche d’un apprenti n’a pas d’incidence sur le calcul des seuils d’effectifs de l’entreprise (sauf pour le risque Accident du travail/maladie professionnelle).

La réduction générale des cotisations patronales (ex-réduction Fillon) communément appelée "zéro cotisations Urssaf" consiste à baisser les cotisations patronales de l'employeur pour les salaires n'excédant pas 2 463,07 €.

Quand vous signez un contrat d’apprentissage, nous prenons en charge son financement. Le « coût contrat », dépend du diplôme visé et de la branche professionnelle dont vous dépendez.

  1. Renseignez un code diplôme ou un mot-clé dans le moteur de recherche

  2. Sélectionnez votre branche professionnelle

  3. Sélectionnez le diplôme visé par le contrat d’apprentissage

  4. Filtrez les coûts contrats 

Les résultats obtenus correspondent à un forfait annuel de prise en charge. Si votre contrat est signé pour plus d’un an, le montant de notre prise en charge se calcule au prorata de la durée de ce contrat. Par exemple, si vous obtenez un résultat de 8 000 €, pour un contrat de 14 mois, notre prise en charge sera de 9 333 € soit (8 000 € ÷ 12 mois) x 14 mois.

Quelles sont les missions du tuteur en entreprise ?

  • Accompagner l'alternant. Il élabore avec lui le projet professionnel et le met en œuvre.
  • Accueillir, aider, informer et guider les personnes tutorées.
  • Permettre l’acquisition des compétences professionnelles par le bénéficiaire, avec des actions de formation en situation professionnelle.
  • Organiser et veiller au respect de l’emploi du temps du salarié en alternance et son activité.

Période d’essai

Il n’existe pas à proprement parler de « période d’essai » mais plutôt d’une période probatoire car le contrat peut être rompu pendant les 45 premiers jours, consécutifs ou non, de la formation pratique en entreprise (le temps passé en centre de formation d’apprentis n’est donc pas pris en compte). Pendant cette période, l’employeur ou le salarié peut rompre le contrat sans avoir à invoquer un motif.

Pour les CDI, le contrat débute par une période d'apprentissage pendant laquelle les règles propres du contrat d'apprentissage sont appliquées. A l'issue de cette période, ce sont les dispositions du CDI qui s'appliquent avec une particularité : l’interdiction de prévoir une période d’essai.

Possibilités de renouvellement

A l’issue d’un contrat d’apprentissage à durée déterminée, un nouveau contrat peut être signé dans deux cas de figure :

  • en cas d’échec à l’examen,
  • pour finir le cycle en CFA (si le contrat a été suspendu pour des raisons indépendantes de la volonté de l’apprenti : maladie, défaillance du CFA, …) 

Conditions de travail

Dans l'entreprise, les apprentis ont le statut de salarié et bénéficient :

  • d’un salaire, calculé selon un pourcentage du Smic, ou du salaire minimum conventionnel s'il est plus favorable pour les apprentis âgés de 21 et plus,
  • du même nombre de jours de congés payés que les autres salariés,
  • d’un congé exceptionnel de 5 jours ouvrables pour préparer leur examen, dans le mois qui précède l’examen et donne lieu au maintien de salaire,
  • de l’acquisition de droits à la formation dans le cadre du CPF,
  • des dispositions du code du travail, de la convention collective dont relève l’entreprise et des usages qui y sont en vigueur.

Remarque : pour les absences, l’apprenti est soumis aux règles habituellement applicables dans l’entreprise (délai de prévenance et justificatifs, et le cas échéant retenue sur salaire…). En cas de manquement des sanctions disciplinaires peuvent être prononcées.

 

Maître d'apprentissage

Pour toute embauche sous contrat d’apprentissage l'employeur doit désigner un maître d’apprentissage. 

Aides financières à l’embauche

Pour les contrats conclus à compter du 1er janvier 2019, la loi supprime les différentes aides (sauf exonération de cotisations), au profit d’une « Aide unique » dédiée aux entreprises de moins de 250 salariés pour l’embauche d’un apprenti préparant une formation d’un niveau maximum au baccalauréat (niveau 4).

 L’aide unique est d’un montant maximal de :

  • 1ère  année d’exécution du contrat d’apprentissage  : 4 125 €
  • 2ème année d’exécution du contrat d’apprentissage  : 2 000 €
  • 3ème année d’exécution du contrat d’apprentissage : 1 200 €